vendredi 23 mai 2008

Poetesses burlesques du 19e siecle - 3/4

Sirena Seamore (date et lieu de naissance inconnus - 13.06.1863)

Sirena (dont le vrai nom n'est toujours pas connu a ce jour) se fit d'abord connaitre au fin fond du Tennessee  a 14 ans, peu de temps apres son premier mariage. Elle se produisait dans les bars, saloons, tavernes et autres 'caves a gnole' de la region avec un spectacle si suggestif que l'Eglise Catholique voulu le faire interdire.

Apres un divorce-eclair d'avec son premier mari (un fermier de 10 ans son aine qui mourut tragiquement dans un accident de tracteur trois ans plus tard), Sirena decida de faire le tour des Etats-Unis en emmenant son spectacle avec elle.
Elle commenca par la Lousiane. Elle rencontra d'ailleurs son deuxieme mari, Arthur A. Arthurs, a la Nouvelle-Orleans autour d'une table de poker (son amour des cigares et du whisky etait deja celebre).
Arthur travaillait dans une foire ambulante, un monde et un mode de vie qui l'attiraient enormement. Elle se remaria donc a 17 ans devant un parterre de femmes a barbe, hommes-tronc, acrobates, clowns, etc.

Bientot, Sirena se fit une reputation. Son spectacle (ou se conjugaient les jeux de mots sur son patronyme) etait rempli d'imageries maritime, et elle se faisait occasionnellement accompagnee par des marimbas et des steeldrums. Son 'morceau' le plus connu reste sans aucun doute 'O Sailor!', mi-parle, mi-chante, auquel la foule participait.
Devant son succes grimpant, son mariage commenca a battre de l'aile. Son mari, jaloux, se tourna vers l'alcool, et elle le quitta a 19 ans pour un agent litteraire qui lui fit mille promesses.

Elle fut finalement remarquee par le plus grand (a l'epoque) cirque des Etats-Unis qui lui offrit une place de choix parmi ses 'attractions'.

Malheureusement, Sirena perit entre 21 et 27 ans (les tests au carbone 14 ayant ete peu concluants) des suites d'un incendie mysterieux. Ses oeuvres ne furent publiees que cinq ans apres sa mort par les editions Ink & Anchor (aujourd'hui disparues).

Posté par Janeczka à 20:48 - - Commentaires [11] - Permalien [#]


Commentaires sur Poetesses burlesques du 19e siecle - 3/4

  • Ben dis donc, elle etait précoce (même dans la mort!).

    Posté par val, vendredi 23 mai 2008 à 20:54 | | Répondre
  • Et oui, une vie et une mort tragiques...

    Posté par Janeczka, vendredi 23 mai 2008 à 20:55 | | Répondre
  • Les tracteurs existaient déjà en 1863? J'ai bien connu cette Sirena et je crois que son mari est mort, écrasé par un percheron...

    Posté par tilleul, vendredi 23 mai 2008 à 21:39 | | Répondre
  • Un percheron? ou une Percheronne? mouahaha!!
    Un tracteur vieille epoque, c'etait... ils roulaient pas tres vite, mais ca durait, au moins...

    Posté par Janeczka, vendredi 23 mai 2008 à 21:49 | | Répondre
  • Elle fume des choses, pour nous pondre ses biographies, c'est pas possible!

    Posté par val, vendredi 23 mai 2008 à 21:59 | | Répondre
  • De la moquette... bien epaisse... des annees 70 de preference... vintage... c'est de la booooonne...

    Posté par Janeczka, vendredi 23 mai 2008 à 22:04 | | Répondre
  • Tu as une imagination tellement délirante que j'en reste baba et ne sais plus quoi dire (ni écrire). En tout cas, j'aime beaucoup.

    Posté par Tite mère, samedi 24 mai 2008 à 09:53 | | Répondre
  • Haha, tu me fais rire ben tant mieux si tu aimes!! ca me fait plaisir.

    Posté par Janeczka, samedi 24 mai 2008 à 10:03 | | Répondre
  • Et le 4/4????

    Posté par val, samedi 24 mai 2008 à 20:02 | | Répondre
  • Je l'ai pas encore ecrit! demain je fais un billet special 'maman'...

    Posté par Janeczka, samedi 24 mai 2008 à 20:03 | | Répondre
  • Ah d'accord!!!!!!
    Vivement demain, alors!!!!

    Posté par val, samedi 24 mai 2008 à 20:43 | | Répondre
Nouveau commentaire